Biographie


Robert Mazlo est auteur joaillier.

Issu d'une dynastie d'orfèvres-joailliers originaires du Liban, il nait à Beyrouth en avril 1949. Il dirige actuellement la Maison de joaillierie MAZLO établie en France depuis 1977 et partage son temps entre Paris, Londres, Dubaï, Rome et Beyrouth.

 

Adolescent, il est initié aux traditions d’orfèvrerie et de joaillerie phéniciennes perpétuées dans l’atelier familial de Beyrouth. De 1968 à 1972, il poursuit sa formation en Italie à l’Institut d’Art Benvenuto Cellini de Valenza-Pô.

Là il devient l'élève du Maestro Grossi, alors joaillier du Pape pour lequel il conçoit les fameuses "Bagues à Secrets".

En 1973, auréolé du Premier prix au concours du diplôme de Maestro d’Arte en métaux précieux, il rentre au Liban et fonde à Beyrouth l’Atelier Mazloum où il crée ses bijoux ainsi qu'un laboratoire pour l’analyse des pierres précieuses.

En 1975, la guerre civile éclate. Après avoir vu son atelier détruit sous les bombes, il décide de s’exiler définitivement pour Paris. Grâce à sa connaissance des techniques de fabrication antiques héritées des Phéniciens et de cet apport unique en France, il obtient la nationalité française, puis se voit attribuer le titre de Maître Artisan.

Suivent alors de nombreuses expositions notamment la FIAC, et enfin l’entrée de certaines de ses oeuvres dans des collections particulières et muséales. En 1979, sa bague "le Fil du Temps" intègre les collections permanentes de l’Historisches Uhren-Museum de Wuppertal, en Allemagne, classée au nombre des dix bagues les plus emblématiques du XXème siècle.

 

En 1987, c'est au tour de la bague "Hermès Trismégiste" d'entrer dans les collections du Deutsches Edelstein Museum d’Idar-Oberstein, en Allemagne.

S’enchaînent ensuite les multiples collaborations avec des marques au prestige international telles que ST Dupont, ETA, Swatch.

Au début des années 80, il entame une longue période de silence de quatorze ans, dédiée à la recherche et à la création. C'est aussi à cette époque q'il entreprend de concevoir son "atelier idéal". Entre 2000 et 2004, il reprend le chemin des expositions, et multiplie les apparitions dans des salons grand public et professionnels.

Aujourd’hui, il poursuit dans son atelier de Boulogne la tradition initiée par Georgius Sayegh el-Mazloum. Mais parallèlement à la joaillerie sur-mesure, il cultive une oeuvre personnelle prolifique à laquelle il manquait un écrin. C'est chose faite depuis septembre 2010 et l'ouverture de sa galerie LA Joaillerie par Mazlo, à Saint-Germain-des-Prés, non loin de l'Hôtel de Nesle où séjourna il y a bien longtemps un orfêvre qu'il vénère, Benvenuto Cellini.

De cet espace singulier, Robert Mazlo a voulu faire un lieu d'échange, afin de promouvoir une certaine conception de l'art de la Joaillerie, où bijoux et oeuvres d'art issues d'autres médiums peuvent librement dialoguer autour de thématiques de recherche communes.

 

SÉLECTION D'OEUVRES


QUESTIONNAIRE DE PROUST


LA JOAILLERIE PAR MAZLO


  • Robert Mazlo joaillier auteur atelier Boulogne soudure bijou

Lieu singulier s’il en est dans le paysage de la Haute Joaillerie parisienne, LA JOAILLERIE n’est ni une galerie, ni une enseigne dédiée à quelque grande marque. Ce lieu hybride, est avant tout un rêve devenu réalité pour MAZLO, cet auteur-joaillier hors-norme, que la tradition familiale ne prédestinait aucunement à exposer un jour ses propres créations dans un lieu dédié à sa philosophie du Métier. Car chez les Mazloum, depuis plus de 500 ans, les bijoux ne s’envisagent que sur le mode de la pièce unique entièrement réalisée sur-mesure.  

Aidés d’un test de personnalité dont la légende veut qu’il ait été mis au point par le fondateur de la dynastie, Georgius Sayegh el- Mazloum, les uns après les autres, les maîtres joailliers de la famille se sont forgés la réputation de savoir cerner au plus près l’essence d’une personnalité avant d’en restituer le portrait sous la forme précieuse d’un bijou. Pourtant[…]

 

Lire la suite