MEMORIES

- 100 BIJOUX INSPIRÉS D'UN VOYAGE AU JAPON - 

Comme le dit le proverbe, les voyages forment la jeunesse. Avec cette première exposition, Karl Mazlo nous en apporte la preuve tout à la fois modeste, touchante et éclatante. 

Parti en 2013 chercher l’harmonie au pays du Soleil-Levant dans un contexte personnel douloureux, rien ne pouvait lui laisser prévoir qu’il rentrerait le coeur et l’esprit chargés de ces images et impressions qui infusent aujourd’hui des bijoux authentiquement beaux. En prenant à la lettre la fonction du bijou comme réactivateur de mémoire et marqueur de temps, Karl Mazlo a choisi d’agir à rebours des usages.

Cette fois, il n’est pas question de mettre son savoir-faire au service des histoires des autres mais de dérouler le fil de ses propres souvenirs tout en permettant une identification immédiate du spectateur. Après tout le joaillier n’est-il pas traditionnellement qualifié de "maître des liens"? 

À lui revient la tâche délicate de sceller dans la matière précieuse le souvenir de ces rares moments-clés qui émaillent nos existences. En nous offrant le récit de son propre voyage initiatique, de cette entrée dans l’âge d’homme, Karl Mazlo nous confie une lecture personnelle et profondément sincère de son métier de joaillier.

 

Du 13 novembre au 27 décembre 2014.

SÉLECTION DE BIJOUX


Entretien avec Karl Mazlo


Quelle est l’origine de l’exposition "Memories"? Tout a commencé en avril 2013. Avec deux amis, nous avions décidé de réaliser un vieux rêve et de nous envoler pour un mois au Japon. À cette époque, nous faisions face tous les trois dans nos vies respectives à l’expérience d’une perte douloureuse : un être cher, un amour, des illusions…Ce voyage au Japon s’est imposé à nous comme l’occasion de faire le point. Plutôt que de fuir la réalité, il s’agissait d’aller nous confronter à une culture qui nous avait toujours fascinés de loin mais dans laquelle nous n’avions aucun repère. A posteriori, je pense aussi que le choix du Japon, encore très meurtri par la catastrophe de Fukushima, n’était pas dû au hasard. Même si nous étions heureux de partir, l’ambiance n’était pas non plus à l’euphorie. Mais les éléments ont totalement inversé la vapeur et la situation a basculé sur le vol Shangai-Tokyo. Notre avion a été soudainement pris dans une très violente tornade. L’épisode a vraiment failli tourner au drame. Il nous a laissé avec la certitude d’avoir échappé[…]

 

Lire la suite

VUES DE L'EXPOSITION