ATTAI CHEN

À PROPOS

Né au sein d’une famille d’artistes en 1979 à Jérusalem, Attai Chen vit et travaille à Munich, depuis 2007. Diplômé de l’Académie Bezalel des arts et du design de Jérusalem en 2006, il part ensuite étudier à l’Académie des Beaux Arts de Munich auprès du professeur Otto Künzli et obtient son diplôme en 2012. Qualifié de « prodige du bijou contemporain » par Glenn Adamson (critique, auteur, curateur indépendant et ancien directeur du MAD New York), Attai Chen reçoit très tôt la reconnaissance de ses pairs, alors même qu’il est encore étudiant. Ainsi il remporte en 2010 le prix Herbert Hofmann à Munich et en 2011, le prix Oberbayerischer pour les arts appliqués. En 2014, il se voit décerner le prix Andy d’art contemporain, qui lui vaut d’exposer en solo au Musée d’art de Tel Aviv.

CAPTURER LE TEMPS

C’est sous l’angle de la temporalité qu’Attai Chen s’ingénie à capturer la nature et la matière vivante, à en saisir les formes et les cycles au travers de leurs signes extérieurs de croissance et de déliquescence. Quelle que soit la série concernée, Terra Mutantica ou Compounding Fractions, l’artiste prend à rebrousse poil la conception traditionnelle et ornementale du bijou et nous renvoie sans complaisance à la question des processus, aux mutations à l’oeuvre au sein de la matière car c’est en ce mouvement que réside pour lui la beauté. En expressionniste, Il cherche moins à séduire qu’à mettre en émoi: chez lui, la matière n’est pas inerte. Pas l’ombre d’une nature morte. Elle semble au contraire se transformer, s’animer sous nos yeux dans un jeu de décomposition et de recomposition permanent.

VOIR SES OEUVRES

Ses œuvres figurent dans de très nombreuses et prestigieuses collections parmi lesquelles la  collection Donna Schneier au Metropolitan Museum of Art de New York (États-Unis), la Fondation Rotasa en Californie, la collection Helen Drutt à Philadelphie, la Neue Sammlung de Munich, le musée d’art de Tel Aviv, le Musée d’art israélien de Jérusalem.

0