GUILLAUME DELAPERRIERE

À PROPOS

Artiste vidéaste né en 1974,  Guillaume Delaperriere vit et travaille à Paris. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, il réunit dans ses créations ses deux moyens d’expression artistique: la musique et l’image.

SOUND & VISION

A partir de vidéos échantillonnées, il compose une musique originale. La loop, ou boucle vidéo, est utilisée comme un moteur de création. Il applique les règles du rythme musical au séquençage des plans. La ligne temporelle du montage vidéo se découpe en mesure à quatre temps. La narration s’articule comme une partition musicale et propose aux spectateurs de regarder la musique et d’écouter les images.

Avec des écritures diverses qui vont du found footage (Drums Unlimited, Mondovision), au documentaire expérimental (Lisboa Orchestra, Dharavi Orchestra, Opera Duet) à la mise en scène en studio (My Silver Spoon, Little Drama), il capte simultanément le son et l’image dans une optique musicale pour raconter des histoires sonores hypnotiques.

 

VOIR SES OEUVRES

Ses créations sont projetées dans les festivals internationaux, sur des installations multi-écrans et sous la forme de performances audiovisuelles. Son travail comprend aussi des collaborations avec des musiciens comme le duo Air, le groupe Phoenix, ou l’artiste Xavier Veilhan. Sensible à sa démarche artistique, des institutions culturelles (Opéra National de Paris, Montreux Jazz Festival), lui confient la réalisation de films à l’écriture novatrice et originale.

La video Dharavi Orchestra (présentée pour la première fois en installation sous la forme de quatre projections synchronisées au 58ème Salon d’Art Contemporain de Montrouge en mai 2013) sera présentée à lors de l'exposition "Sacrés Outils!" pendant la Paris design Week 2017.

 

Concentrés à leur tache répétitive, ces artisans exécutent ce rituel quotidien sans parole, ponctué par l’appel à la prière de la mosquée qui plane au-dessus du quartier. La jarre en terre cuite symbole d’un savoir-faire ancestral qui a traversé le temps et ces barils métalliques, icônes de notre monde contemporain résonnent côte à côte. Les percussions régulières, douces et circulaires sur la jarre et celles des barils, irrégulières, puissantes et métalliques, s’orchestrent en image comme un témoignage sensoriel de cet espace-temps suspendu.Guillaume Delaperriere à propos de Dharavi Orchestra