JULIA MARIA KÜNNAP

À PROPOS

Julia Maria Künnap est titulaire d’un MFA en art du Bijou de l’Académie des Beaux Arts d'Estonie et d’un diplôme de Konstfack, University College of Arts, Crafts and Design de Stockholm en Suède. Elle vit et travaille à Tallinn, en Estonie.

LES MÉTAMORPHOSES

Julia Maria Künnap applique sa maîtrise du lapidage à la sculpture de pierres fines et précieuses dont elle dénature visuellement les propriétés physiques avec une virtuosité d’illusionniste. Au terme d’un lent processus, elle parvient à recréer des gemmes dont le substance semble éternellement fondre ou couler. Ses visions oniriques impossibles entretiennent un lien conceptuel fort avec certaines des plus célèbres stratégies visuelles du Surréalisme, telles que les horloges «molles» de Salvador Dalí dans La Persistence de la Mémoire (1931 ).

VOIR SES OEUVRES

Le travail de Julia Maria Künnap a déjà été salué et récompensé internationalement par de nombreux prix: le prestigieux Ruth Reisert-Hafner Stipendium, la résidence de l’école Alchimia de bijoux contemporains à Florence et tout récemment le prix Herbert Hofmann 2018.

À PROPOS DE SA TECHNIQUE

Généralement, je ne considère pas les outils utilisés pour réaliser mes oeuvres comme suffisamment importants pour en parler, mais les questions qui ont surgi à propos de ces pierres fondues prouvent qu’une explication est nécessaire. Un marchand de Munich était convaincu que j’abordais la question d’une manière post-moderniste: j’achète une pierre à tailler et je la fais fondre par les coins - «on dit que le point de fusion du quartz est assez bas!» - même dans le meilleur des cas, c’est impossible. Il n’y a pas de truc, de magie ou de prestidigitation dans mon travail. Toutes les pierres sont taillées à partir d’un seul bloc de matière brute, sans colle ni résine.