Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image

MARIKO KUSUMOTO

Née à Kumamoto, au Japon, Mariko Kusumoto grandit dans un temple bouddhiste sur l’île de Kyushu. Elle obtient en 1989 un BFA en peinture et gravure du Musashino Art College de Tokyo puis en 1995 un MFA en gravure de l’Academy of Art University de San Francisco.
Aujourd’hui, Mariko Kusumoto vit et travaille dans le Massachusetts. Ses oeuvres figurent au sein des collections permanentes de nombreux musées : le Museum of Fine Arts de Boston, la Collection Koch du Musée national suisse, le Racine Art Museum, le Musée Morikami, le Museum of Arts and Design de New York.

Les oeuvres de Mariko Kusumoto se répartissent en deux groupes et pour ainsi dire en deux périodes artistiques diamétralement opposés par la nature des matériaux et les techniques qu’ils explorent. Pendant dix huit ans, l’artiste se fait en effet connaître au travers de la réalisation d’oeuvres en métal d’une remarquable complexité technique. De véritables théâtres miniatures reprenant les codes de l’art surréaliste et du diorama. Mais en 2013, alors qu’elle termine sa pièce la plus ambitieuse «Pachinko Voyage» après une année d’une travail épuisant, elle décide de passer à autre chose et de se tourner vers le travail du textile. Pour crééer ses nouvelles pièces, elle utilise la technique traditionnelle de pliage tsumami zaiku associée à un procédé de thermofixation des tissus synthétiques (moulage à chaud). Elle se tourne vers l’exploration des formes issues de la nature -- végétales et animales -- pour composer des objets et des bijoux aux formes translucides, légères et délicates.

Les oeuvres de Mariko Kusumoto ont attiré l’attention de nombreux créateurs, notamment le couturier français Jean Paul Gaultier avec lequel elle a collaboré pour la collection Haute couture dévoilée en janvier 2019.

SUIVRE SON ACTUALITÉ