Tag Archives: joaillerie d’auteur

PARTICIPATION AU PARCOURS BIJOUX 2017

Sep
22

Nous sommes heureux de vous annoncer que la galerie LA Joaillerie par Mazlo participera à la nouvelle édition 2017 du Parcours Bijoux. Intitulée « Triptyque: la Vie, l’Amour, la Mort », cette exposition collective présentera les oeuvres uniques et originales de nos invités, artistes du bijou contemporain : Zoe Arnold (UK), Robin Kranitzky & Kim Overstreet (USA), Lisa & Scott Cylinder (USA), Asagi Maeda (JP), Barbara Paganin (IT) et Robert Mazlo (FR).   En écho à l’exposition de bijoux, la galerie accueillera également: – une sélection d’œuvres (issues de la série « Ensemble Seul ») du photographe Éric Antoine (avec l’aimable participation de la galerie Laurence Esnol), – ainsi qu’une installation/objet d’art inédite, issue de la collaboration du plasticien/photographe franco-chillien Hector Olguin, et de la designer/scénographe française Cynthia Ayral. Dans les mois qui viennent, vous retrouverez sur notre blog mais aussi sur Instagram et Facebook, de plus amples informations sur les participants (interviews, work-in-progress, actualité) ainsi que sur l’ensemble de la programmation du Parcours Bijoux. Exposition du 14 octobre au 15 novembre 2017. Vernissage le samedi 14 octobre à 15:00.

SACRÉS OUTILS ! – UN ÉVÈNEMENT DE LA PARIS DESIGN WEEK 2017

Août
10

Plus que quelques semaines avant le lancement de l’édition 2017 de la Paris Design Week ! Nous sommes heureux de vous annoncer que la galerie LA Joaillerie par Mazlo organisera pour l’occasion une exposition collective exceptionnelle dédiée aux Outils, en partenariat avec l’association Arketip. UNE EXPOSITION HOMMAGE AUX OUTILS : Intitulée « Sacrés Outils !», cette exposition nous tient tout  particulièrement à cœur, car elle met en lumière l’absolue nécessité de repenser notre rapport aux objets et particulièrement aux outils manuels. Elle prouve aussi que préserver les savoir-faire n’est pas incompatible avec l’utilisation des technologies, pourvu que ces avancées ne se fassent pas au détriment de l’essentiel : la créativité et le bien-être humain. En ces temps de burn-out généralisé, le bonheur serait-il à l’établi? DES ARTISTES INTERNATIONAUX : Nous tenons à remercier tous les artistes invités : Lisa & Scott Cylinder, Guillaume Delaperriere, Juanjo Garcia Martin, Xavier Monclùs, Jo Pond, Katja Prins, Quars d’una (Sandra Llùisa, Clara Niùbo, Carla Garcia Durlan, Maria Diez Serrat), Fabrizio Tridenti, Gabi Veit  LES DATES À NE PAS MANQUER : Retrouvez toutes les informations sur nos invités en consultant leur page de profil dédiée sur ce site ainsi que sur Instagram et notre page Facebook. […]

Pleins feux sur la bague Castiglione

Nov
28

Auteur : Robert Mazlo Titre : Castiglione Bague pièce unique Composition : Or rose et or vert 750/000 Octaèdre de diamant brut brun mordoré, diamants taille brillant, brun et champagne.     Comme souvent lorsque je crée un bijou, tout est parti de la pierre. Ici en l’occurrence, un octaèdre de diamant brut d’un beau brun mordoré. Le personnage de Castiglione n’est apparu que dans un second temps au cours de la genèse de cette bague, que j’ai créée à l’occasion de l’exposition « Diamant comme Moi ».  Elle s’inscrit dans une réflexion sur les analogies existant entre la condition humaine et la façon dont notre époque perçoit le diamant.   1. À propos du diamant   e diamant est un peu LE sujet bateau de la joaillerie. On nous le sert régulièrement à toutes les sauces et sous tous les angles, que ce soit « les diamants célèbres », «Comment choisir son diamant selon les 4C», «Les légendes et les malédictions du diamant»… On a probablement tout dit et tout entendu à son sujet. Pourtant, il me semble que l’on passe toujours à côté de l’essentiel. D’abord parce que le diamant n’est pas une pierre exclusivement incolore. Toutes les couleurs existent à l’état naturel en plus ou moins grande proportion dans […]

La joaillerie par Mazlo

Nov
23

Lieu singulier s’il en est dans le paysage de la Haute Joaillerie parisienne, LA JOAILLERIE n’est ni une galerie, ni une enseigne dédiée à quelque grande marque. Ce lieu hybride, est avant tout un rêve devenu réalité pour MAZLO, cet auteur-joaillier hors-norme, que la tradition familiale ne prédestinait aucunement à exposer un jour ses propres créations dans un lieu dédié à sa philosophie du Métier.    ar chez les Mazloum, depuis plus de 500 ans, les bijoux ne s’envisagent que sur le mode de la pièce unique entièrement réalisée sur-mesure. Aidés d’un test de personnalité dont la légende veut qu’il ait été mis au point par le fondateur de la dynastie, Georgius Sayegh el- Mazloum, les uns après les autres, les maîtres joailliers de la famille se sont forgés la réputation de savoir cerner au plus près l’essence d’une personnalité avant d’en restituer le portrait sous la forme précieuse d’un bijou. Pourtant, aussi formatrice qu’elle puisse être, l’oeuvre de commande ne pouvait qu’échouer à épuiser la fièvre créatrice d’un personnage aussi atypique que Robert Mazlo. Initié dans un premier temps à l’art délicat de la joaillerie phénicienne dans l’atelier familial dirigé par son père à Beyrouth, il fait ensuite ses classes dans […]

Le Divin (é)Moi – PRÉSENTATION DE L’EXPOSITION

Avr
22

Les voies de l’artiste sont innombrables pour approcher la question du Divin. Le titre polysémique choisi pour l’exposition annonce l’incarnation en chaque artiste de sa méditation sur le divin exprimée à travers ses oeuvres. Le Divin et moi, le Divin émoi mais aussi le Divin en moi et dans mon oeuvre. ’exposition proposée par LA Joaillerie par Mazlo invite à observer les processus qui agitent l’être humain aux prises avec ses questionnements métaphysiques. Ce faisant, elle renonce au cadre étroit d’une remise en question des dogmes, pour faire de l’Art et de l’intimité de l’artiste, l’espace d’investigation du spirituel, débordant les limites strictes d’une croyance. Les images créées pour cette occasion reflètent le champ référentiel de chaque artiste, exposent de chacun d’eux, origine, éducation, culture, inspirations… Mais toutes ensemble, unies dans un même mouvement, elles témoignent d’une démarche universaliste. Ici, il s’agit moins d’inventer de nouvelles icônes ou de représenter le Divin, que d’en isoler les possibles manifestations en l’homme et dans son environnement. Manière de suggérer le souffle de l’Esprit à l’oeuvre en l’artiste. Renversement ironique. Partis questionner le Divin, les artistes finissent par replacer l’être humain et sa condition au centre de leur propos. Dieu se serait-il fait […]