Tag Archives: robert mazlo

Pleins feux sur la bague Castiglione

Nov
28

Auteur : Robert Mazlo Titre : Castiglione Bague pièce unique Composition : Or rose et or vert 750/000 Octaèdre de diamant brut brun mordoré, diamants taille brillant, brun et champagne.     Comme souvent lorsque je crée un bijou, tout est parti de la pierre. Ici en l’occurrence, un octaèdre de diamant brut d’un beau brun mordoré. Le personnage de Castiglione n’est apparu que dans un second temps au cours de la genèse de cette bague, que j’ai créée à l’occasion de l’exposition « Diamant comme Moi ».  Elle s’inscrit dans une réflexion sur les analogies existant entre la condition humaine et la façon dont notre époque perçoit le diamant.   1. À propos du diamant   e diamant est un peu LE sujet bateau de la joaillerie. On nous le sert régulièrement à toutes les sauces et sous tous les angles, que ce soit « les diamants célèbres », «Comment choisir son diamant selon les 4C», «Les légendes et les malédictions du diamant»… On a probablement tout dit et tout entendu à son sujet. Pourtant, il me semble que l’on passe toujours à côté de l’essentiel. D’abord parce que le diamant n’est pas une pierre exclusivement incolore. Toutes les couleurs existent à l’état naturel en plus ou moins grande proportion dans […]

La joaillerie par Mazlo

Nov
23

Lieu singulier s’il en est dans le paysage de la Haute Joaillerie parisienne, LA JOAILLERIE n’est ni une galerie, ni une enseigne dédiée à quelque grande marque. Ce lieu hybride, est avant tout un rêve devenu réalité pour MAZLO, cet auteur-joaillier hors-norme, que la tradition familiale ne prédestinait aucunement à exposer un jour ses propres créations dans un lieu dédié à sa philosophie du Métier.    ar chez les Mazloum, depuis plus de 500 ans, les bijoux ne s’envisagent que sur le mode de la pièce unique entièrement réalisée sur-mesure. Aidés d’un test de personnalité dont la légende veut qu’il ait été mis au point par le fondateur de la dynastie, Georgius Sayegh el- Mazloum, les uns après les autres, les maîtres joailliers de la famille se sont forgés la réputation de savoir cerner au plus près l’essence d’une personnalité avant d’en restituer le portrait sous la forme précieuse d’un bijou. Pourtant, aussi formatrice qu’elle puisse être, l’oeuvre de commande ne pouvait qu’échouer à épuiser la fièvre créatrice d’un personnage aussi atypique que Robert Mazlo. Initié dans un premier temps à l’art délicat de la joaillerie phénicienne dans l’atelier familial dirigé par son père à Beyrouth, il fait ensuite ses classes dans […]