Tag Archives: installation

PARTICIPATION AU PARCOURS BIJOUX 2017

Sep
22

Nous sommes heureux de vous annoncer que la galerie LA Joaillerie par Mazlo participera à la nouvelle édition 2017 du Parcours Bijoux. Intitulée « Triptyque: la Vie, l’Amour, la Mort », cette exposition collective présentera les oeuvres uniques et originales de nos invités, artistes du bijou contemporain : Zoe Arnold (UK), Robin Kranitzky & Kim Overstreet (USA), Lisa & Scott Cylinder (USA), Asagi Maeda (JP), Barbara Paganin (IT) et Robert Mazlo (FR).   En écho à l’exposition de bijoux, la galerie accueillera également: – une sélection d’œuvres (issues de la série « Ensemble Seul ») du photographe Éric Antoine (avec l’aimable participation de la galerie Laurence Esnol), – ainsi qu’une installation/objet d’art inédite, issue de la collaboration du plasticien/photographe franco-chillien Hector Olguin, et de la designer/scénographe française Cynthia Ayral. Dans les mois qui viennent, vous retrouverez sur notre blog mais aussi sur Instagram et Facebook, de plus amples informations sur les participants (interviews, work-in-progress, actualité) ainsi que sur l’ensemble de la programmation du Parcours Bijoux. Exposition du 14 octobre au 15 novembre 2017. Vernissage le samedi 14 octobre à 15:00.

Bérengère Hénin ou l’art de la Démystification

Juin
10

En 2011, le Salon de Montrouge mettait en lumière le travail de Bérengère Hénin. Très remarquée, sa vidéo intitulée «Yo MoMA» révélait alors une jeune artiste singulière, portée par la volonté de démocratiser l’art conceptuel… ans cette oeuvre aux accents parodiques et inspirée des battles de « Ta Mère », elle fusionnait les références télévisuelles populaires et l’érudition des milieux artistiques. Ce faisant, elle invitait à repenser les cloisonnements culturels et l’arbitraire des hiérarchies de valeur. Toutes ces barrières langagières qui entravent la communication et favorisent la ghettoïsation des idées… Depuis cette sélection, la jeune artiste poursuit son parcours, accordant une place essentielle au genre de la Vanité, qu’elle explore au travers de la multitude de médiums mis à sa portée : dessin, gravure, sculpture, vidéo, installation… Si l’approche surprend par son caractère particulièrement hétéroclite, on aurait tort d’y voir l’effet du hasard. Car il s’agit bien du résultat d’une décision. La matérialisation d’une jeune et véritable philosophie de la création. Bérengère Hénin est d’abord une dessinatrice précoce. « Boulimique » selon ses propres dires. Toutefois, elle prend très tôt la décision de ne pas laisser libre cours à ses penchants naturels. Alors qu’elle se destine à une carrière d’illustratrice jeunesse, elle intègre l’école Estienne. Là elle se forme à l’art de la gravure, fascinée par la magie de la technique et par le ballet des outils. Mais […]