RAMON PUIG CUYÀS

RAMON PUIG CUYÀS

Oct
28

À PROPOS Né en 1953 à Matarò, Barcelone, Ramon Puig Cuyàs est l’un des plus grands maîtres actuels du bijou contemporain. Entre 1969 et 1974, il intègre l'Académie des Beaux-Arts puis étudie le design de bijou à l’Escola Massana de Barcelone, où il obtient son diplôme en 1969. Il y enseigne à partir de 1977 et y devient chef du département de design de bijou. En tant qu’enseignant, il a été invité par des écoles et des universités en Angleterre, en France, en Allemagne, au Danemark, en Finlande, en Italie et au Portugal. Son travail figure au sein des collections permanentes de nombreux et prestigieux musées et dans des collections privées du monde entier. Il a reçu le prix Herbert Hoffmann à trois reprises et le Premis Ciutat de Barcelone en 2011. EXPOSITIONS LIÉES Le génie des images  Débris Fertiles PHILOSOPHIE Je créé pour satisfaire un indéfinissable besoin de transformer, de construire, d’illuminer, de rendre visible l’invisible et de créer à l'aide de mes propres mains. L’acte de création est comme un voyage, la quête d'un sentiment intime de liberté, afin de satisfaire un profond désir de me sentir vivant. Chaque nouvelle oeuvre s'impose par la nécessité de répondre à […]

PER SUNTUM

Oct
27

À PROPOS Artiste joaillier internationalement reconnu, Per Suntum vit et travaille sur l’île de Bornholm au Danemark. Après son apprentissage chez Hans Hansen, il reçoit en 1965 son diplôme d’orfèvre et se voit décerner une médaille d’argent. Il part en 1967 en Irlande où il travaille quelques années chez Rionore avant de quitter l’Europe pour l’Asie. Pendant plus de dix ans, il étudie et voyage entre Asie et Afrique du nord avant de rentrer définitivement au Danemark en 1981. Il reprend alors son cursus d’orfèvre au College for Silversmithing and Jewellery dont il sort diplômé en 1985. Ses oeuvres sont présentes au sein de nombreuses collections publiques et privées et régulièrement récompensées par des prix et distinctions, notamment le Life Long Granting award décerné par la Danish Arts Foundation ou encore le Prix de Distinction de la Fondation Inga et Ejvind Kold Christensen. PHILOSOPHIE L’être humain est confronté au quotidien à d’innombrables choix entre intellect et émotion, entre enthousiasme pour le développement technologique et appréciation de la sublimité de la nature. Un bijou peut créer un contact avec cette personne. Il doit au préalable avoir une âme, pour que l’observateur, ainsi que le porteur du bijou, soient émus, séduits, prennent […]

KAORI JUZU

Oct
27

À PROPOS Originaire de Fukuoka, au Japon, Kaori Juzu est une artiste du bijou contemporain. En 2008, elle termine son apprentissage chez l’orfèvre Per Suntum à Bornholm au Danemark et débute sa pratique artistique personnelle. Elle donne à ses oeuvres le nom de klenodie, trésor en danois. Un terme qui embrasse pleinement la nature de ses sculptures-à-porter, à mi-chemin entre bijoux et objets de contemplation. Son approche est guidée par l’expérimentation et la quête inlassable des qualités expressives de la technique de l’émaillage. Ses oeuvres figurent au sein de collections privées et publiques telles que le Designmuseum Danmark, le Koldinghus Museum, la Danish Arts Foundation et la Fondation Cominelli. PHILOSOPHIE J’aspire à ne travailler qu’au gré de ma seule inspiration – avant que l’esprit ne commence à dévorer la joie de l’inspiration. La création de bijoux est un processus complètement ouvert, au cours duquel les formes, les couleurs et les dimensions se rencontrent et interagissent. Il se déroule dans un dialogue constant entre la main, le métal et l’émail. Les strates de couleurs se forment et se superposent jusqu’à ce moment précis qui, tel la lune éclairant la surface de l’eau - se fait doux, serein, modéré, et cependant suffisamment […]

ARATA FUCHI

Juin
01

À PROPOS Né au Japon en 1975, Arata Fuchi est diplômé en design industriel de l’Université de Tokyo Zokei. Après quatre années passées au sein d’une manufacture de montres et bijoux, il décide de poursuivre ses études avec une formation intensive d’orfèvre à « Le Arti Orafe », à Florence, en Italie. Depuis 2006, il crée ses propres bijoux et partage son temps entre le Japon et l’Italie. ALCHIMIE DES MÉTAUX Arata Fuchi tire son inspiration de la conception japonaise de la Beauté, selon laquelle la « beauté de la forme est créée par la nature et non par l’artifice » et de l’idée de « vitalité de la nature ». Pour les exprimer, l'artiste japonais a mis au point un procédé de fabrication qui se veut une adaptation d'une technique traditionnelle venue de Corée du Sud et appelée Kum-Bu (Keum-Boo). D’essais en erreurs, il est peu à peu parvenu à créer une technique originale qu'il a nommée "pulvérisation". Elle consiste à recouvrir la surface de poudre d’argent pour rendre les surfaces rugueuses et irrégulières. VOIR SES OEUVRES Le travail d'Arata Fuchi est internationalement reconnu: ses oeuvres sont régulièrement présentées au sein d'expositions collectives en Europe et aux États-Unis et […]

CHRISTEL VAN DER LAAN

Mai
25

À PROPOS Née en 1963 à Son en Breugel, aux Pays-Bas, Christel Van der Laan vit et travaille à Perth en Australie-Occidentale depuis 1981. Diplômée de l’Université Murdoch, elle voit son travail consacré par des prix prestigieux tels que le «National Contemporary Jewellery Award». Depuis 1998, elle possède son propre atelier de création. Ses oeuvres sont présentes au sein de diverses collections publiques et sont constamment représentées dans les expositions, publications et foires internationales. DÉMARCHE ARTISTIQUE L’idée de préciosité dans le bijou et la quête de la beauté dans ce qui est a priori rejeté ou négligésont des thèmes récurrents dans mon travail. Depuis 2008, mes expérimentations se sont concentrées sur l’exploration d’un matériau habituellement dédié aux opérations de soudure et que l’on retrouve sur tous les établis de joaillier de par le monde. Il s’agit de plaques de soudage en terre réfractaire présentant un motif très caractéristique dit en nid d’abeille. Ce matériau à la fois commun et remarquable est devenu l’élément clé de ma pratique. Je considère la sélection et l’organisation des matériaux qui vont donner forme aux pensées et aux expériences comme l’aspect le plus exaltant et le plus stimulant du processus de création. Je souhaite créer […]

JULIA MARIA KÜNNAP

Mai
25

À PROPOS Julia Maria Künnap est titulaire d’un MFA en art du Bijou de l’Académie des Beaux Arts d'Estonie et d’un diplôme de Konstfack, University College of Arts, Crafts and Design de Stockholm en Suède. Elle vit et travaille à Tallinn, en Estonie. LES MÉTAMORPHOSES Julia Maria Künnap applique sa maîtrise du lapidage à la sculpture de pierres fines et précieuses dont elle dénature visuellement les propriétés physiques avec une virtuosité d’illusionniste. Au terme d’un lent processus, elle parvient à recréer des gemmes dont le substance semble éternellement fondre ou couler. Ses visions oniriques impossibles entretiennent un lien conceptuel fort avec certaines des plus célèbres stratégies visuelles du Surréalisme, telles que les horloges «molles» de Salvador Dalí dans La Persistence de la Mémoire (1931 ). VOIR SES OEUVRES Le travail de Julia Maria Künnap a déjà été salué et récompensé internationalement par de nombreux prix: le prestigieux Ruth Reisert-Hafner Stipendium, la résidence de l’école Alchimia de bijoux contemporains à Florence et tout récemment le prix Herbert Hofmann 2018. À PROPOS DE SA TECHNIQUE Généralement, je ne considère pas les outils utilisés pour réaliser mes oeuvres comme suffisamment importants pour en parler, mais les questions qui ont surgi à propos de […]

SUNGHO CHO

Mai
25

À PROPOS RECYCLAGE & VALEUR RÉINVENTÉE VOIR SES OEUVRES Né en 1975 à Cheongsong, en Corée, Sungho Cho est diplômé en art du métal et bijouterie de la Seoul National University. Entre 2006 et 2008, il part étudier à Florence au sein de la prestigieuse école Alchimia auprès de deux maîtres du bijou contemporain, Manfred Bischoff et David Bielander avant de compléter sa formation de 2008 à 2013 à l’Académie des Beaux-Arts de Munich, auprès d’Otto Kunzli. Entre abstraction et figuration, les oeuvres de Sungho Cho se signalent par leur humour et leur charge discrètement subversive. L'artiste mèle avec brio un travail du métal à la fois élégant et sophistiqué et l'emploi décomplexé de matériaux pauvres comme le bois et les plastiques recyclés. Cette association improbable est mise au service d'un propos souvent grave et d'une vision sans complaisance du monde qui l'entoure. Depuis quelques années, il poursuit une réflexion sur la relativité des valeurs financières et monétaires en utilisant des cartes de crédit et de membres qui matérialisent la vacuité des valeurs contemporaines et la disparition programmée de notre libre-arbitre. Il reçoit en 2013 le titre coréen du Meilleur Bijoutier de l'année et ses oeuvres figurent régulièrement  au sein […]

NICOLE SCHUSTER

Mai
25

Née en 1981, Nicole Schuster a grandi près de Munich, en Allemagne. Elle a d’abord suivi une formation d’orfèvre à Kaufbeuren-Neugablonz puis a obtenu son diplôme en « Bijouterie et Objets » à l’Université de Pforzheim en 2008. En 2012, après cinq années passées aux côtés de Tuula Harrington chez Designworks Studio à Cork en Irlande, elle rentre à Munich pour ouvrir son propre atelier.

SERENA HOLM

Mai
25

À PROPOS Élevée dans le sud de l’Italie, Serena Holm est une artiste suédoise, établie à Göteborg depuis 2004. Après un cursus en histoire de l’art à Bologne, elle part pour la Suède où elle se forme à l’art et au design de bijou au sein de la School of Design and Crafts, de l’université de Göteborg. DÉCLARATION ARTISTIQUE Il m’arrive de décrire mes bijoux comme des pièces de théâtre dont mes poupées sont les acteurs. Mon travail commence souvent par des réflexions sur la psychologie, les relations et interactions humaines avec la nature. Mes bijoux sont principalement narratifs et figuratifs, des pièces ornementales constituées de couches successives de significations et de symboles au moyen de techniques mixtes. Les spectateurs les associent souvent aux contes de fées ou à la mythologie, qui font effectivement partie de mes sources d’inspiration, mais auxquels il faut ajouter l’histoire de l’art, les livres pour enfants et les bandes dessinées. L’inspiration me vient parfois au cours du processus de création: les formes prennent la vie au hasard et les associations me conduisent dans des directions spécifiques. VOIR SES OEUVRES Serena Holm est représentée au sein des collections du musée Röhsska et a reçu divers prix […]

PAUL ADIE

Mai
25

À PROPOS PRIX ET RÉCOMPENSES SUIVRE SON ACTUALITÉ Né en 1984 à Glasgow en Écosse, Paul Adie vit et travaille à Munich. Après avoir obtenu son BA (Hons) en langues étrangères (Espagnol et Russe) de l’Université de Strathclyde à Glasgow, il décide de s’orienter vers le bijou contemporain. Il obtient d’abord son diplôme en «Bijou artistique» de l’Escola Massana à Barcelone, sous la direction de Ramón Puig Cuyàs, puis poursuit sa formation à l’Académie des Beaux-Arts de Munich. En 2016, il fait partie des finalistes de Talente 2016 (IHM , Munich) ainsi que du Mari Funaki Award for Contemporary Jewellery décerné par la Galerie Funaki, basée à Melbourne, en Australie.En 2018, son travail est sélectionné pour le LOEWE Craft Prize et est exposé au Design Museum, à Londres. Site internet personnelInstagramInterview sur Craftscotland.org