ÉRIC ANTOINE : ENSEMBLE SEUL

ÉRIC ANTOINE : ENSEMBLE SEUL

Sep
28

Né en 1974, Éric Antoine est un photographe autodidacte français. À la sortie de l’adolescence, il découvre sa passion et met toute son énergie à explorer les possibilités de la photographie argentique. Il part à la rencontre du monde, des gens et des paysages urbains au gré de ses nombreux voyages. Quinze années et des milliers de pages de magazines plus tard, sa vie prend un tournant brutal. En 2010, il choisit alors la quiétude d’une maison à la campagne, loin du chaos des villes. Il ralentit considérablement son rythme et se concentre sur la vie et la nature dans leurs plus simples apparences. Pendant 5 ans, il n’a photographié que son environnement proche, au sein de sa maison. Cette période d’isolement volontaire donnera naissance au livre Ensemble Seul fin 2015. Animé par un désir de retour aux sources, Éric Antoine se concentre depuis quelques années sur des procédés photographiques anciens et tout particulièrement sur la technique du collodion humide. Cette volonté de prendre le temps, avec patience et discipline, de pousser au plus loin la perfection technique et esthétique de sa photographie de façon contemporaine se traduit dans un travail artistique devenu plus pictural et bucolique. L'artiste maîtrise ainsi […]

CYNTHIA AYRAL & HECTOR OLGUIN : 1350°C

Sep
21

Le projet 1350°C est né de la complicité d’Hector Olguin, plasticien/photographe franco-chilien et de Cynthia Ayral designer/scénographe française, dans une commune réflexion sur l’érotisme.« Marcheurs de planètes », ils confrontent dans ce projet les cultures, associant références japonaise et européenne : la tradition du camée et celle des Shunga (estampes érotiques nippones de la période Edo, XVIIème - XIXème siècles).Édité en trois exemplaires, 1350°C questionne le caractère insaisissable de l’érotisme, pensé comme construction intellectuelle : le parcours qui mène au désir. Conçu comme un objet d’art, ce projet associe des techniques mixtes et se compose d’un écrin, contenant neuf photographies ovales imprimées sur porcelaine. Le photographe Hector Olguin puise son inspiration dans l’univers des Shunga, et plus particulièrement dans les réinterprétations qu’en font à partir de 1945 les artistes pop au Japon. Il se reconnaît dans l’exubérance des scènes représentées et dans la « folie des couleurs ».Des écailles et des plumes chatoyantes habillent ses modèles, mi-poissons ou mi-oiseaux, les  transformant en personnages oniriques. Ici, le désir se matérialise en un objet photographique : en bijou contemporain. S’appropriant la forme traditionnelle des camées, hors format, les photographies ovales s’affranchissent du contour. Le cerclage est abandonné au profit d’un sertissage à griffes en or rose qui libère le […]