KARIN HERWEGH

Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image Attachment Image

BIOGRAPHIE

Née en 1968 à Zuiddorpe aux Pays-Bas, Karin Herwegh étudie d’abord le design de mode à l’Académie des Beaux-Arts St. Joost de Breda de 1986 à1991. Après deux années passées dans le monde de la mode, elle réalise que cet univers et le rythme frénétique des collections ne correspondent pas à ses aspirations et commence doucement à expérimenter différents types de matériaux et à rassembler dessins et esquisses au gré de ses inspirations. Elle décide finalement de poursuivre ses études en se formant aux techniques de bijouterie d’abord à la Technical school s’Hertogenbosch (NL) puis à la Technical school (Nijverheidsschool) d’Anvers section Orfèvrerie-bijouterie.
Ses oeuvres figurent au sein de la collection permanente du musée CODA à Apeldoorn (NL) et du Zeeuws Museum à Middelburg (NL). Elle vit et travaille à Hoofdplaat (NL).

"En plus des livres et des croquis que j’ai rassemblés au cours de ces vingt dernières années, j’utilise Internet pour y collecter des informations et des images issues de différentes cultures, périodes et de tous les espaces possibles afin de constituer mes archives personnelles. Après un processus d’abstraction, tous ces éléments sont transformés et «mis à jour», perdant ainsi leur signification, leur contexte et leur statut originels. Tous les éléments séparés sont ensuite liés les uns aux autres pour former une composition correspondant à un certain thème, à une narration ou à un souvenir. Mon travail s’apparente de plus en plus à une sorte de rapport visuel et personnel sur les choses et les problèmes qui me tiennent à cœur. Le fait que je puisse simplement utiliser un morceau de bois et un couteau pour créer une oeuvre contemporaine me permet de me sentir indépendante de la technologie moderne. Le design de l’objet n’est pas préconçu; chaque collier suit sa propre logique, sa propre fantaisie. Les éléments multiculturels et historiques sont fusionnés en une seule oeuvre qui peut être lue de différentes manières. Pour moi en tant qu’artiste, je pense qu’il est plus intéressant de placer des points d’interrogation que de fournir des réponses. Le spectateur est alors libre de s’approprier l’œuvre au gré de son imagination." -- Karin Herwegh