Le Fonds de dotation Robert Mazlo pour l’art et le bijou contemporain présente MIRABILIA, accueillie par la galerie LA Joaillerie par Mazlo à Paris, du 10 septembre au 26 octobre 2019. Cette exposition collective et transdisciplinaire réunit une dizaine d’artistes internationaux du bijou contemporain et Magali Lambert, photographe et artiste plasticienne française.

Le titre de cette exposition évoque le phénomène de la collection encyclopédique apparu au cours de la Renaissance avec les studioli puis à l’époque baroque avec les cabinets de curiosités. Lieu paradoxal, à la fois destiné à l’étude et à la présentation au public, le cabinet de curiosités est le précurseur du musée moderne. Il matérialise une certaine vision de l’univers et de la connaissance au travers du rassemblement de merveilles  ou choses admirables. Spécimens, objets rares et précieux créés aussi bien par la Nature (minéral, végétal, animal) que par le génie de l’homme y sont réunis pêle-mêle, tout en cultivant un goût pour l’étrange et pour le fabuleux qui vaudra à ces premières collections d’être peu à peu éclipsées par les avancées scientifiques des Lumières.

Pour autant cette exposition n’entend pas se cantonner à une évocation littérale des beautés et raretés issues de la nature. Il s’agit au contraire de questionner la notion contemporaine de merveille en mettant plus particulièrement l’accent sur le sentiment d’étrangeté, voire d’attraction-répulsion engendré par des oeuvres considérées comme hybrides.
Qu’elle soit formelle — association de techniques, de matériaux, de disciplines disparates — ou métaphorique, l’hybridation est en effet un processus de mutation des formes et des pratiques qui apparaît de manière récurrente dans le champ de la création artistique actuelle, et dont les oeuvres sélectionnées pour cette exposition se font unanimement l’écho.


De plus la notion d’hybridation semble ouvrir la voie à une  nouvelle mise en perspective de la place spécifique du bijou sur la scène artistique. À la croisée du craft, du design, et de l’art, le bijou contemporain s’exprime aussi bien au travers de la diversité des savoir-faire, des matériaux et des techniques, que des concepts et des supports (vidéo, installation, performance, body art) et, de fait, échappe à toute tentative de définition et de catégorisation. Reconnaître la singularité de cette discipline à l’orée de son irréductible hybridité pourrait lui permettre de s’émanciper de schémas obsolètes qui ne correspondent plus ni à la réalité, ni aux aspirations profondes de ses praticiens. La dimension performative du bijou, objet liminaire par excellence, à la marge, (ex)posé à la lisière du corps, offre comme l’écrit Caroline Broadhead « les circonstances et le territoire permettant d’explorer les questions qui émergent de cette convergence du personnel, du social et du culturel » qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le va-et-vient entre intériorité et démonstration qui caractérise le principe même du cabinet de curiosités.

Exposition de bijoux contemporains du 10 septembre au 26 octobre 2019.
Vernissage le mardi 10 septembre 2019 de 16 à 19 heures.
Signature du livre de Magali Lambert Venus du jamais mort à partir de 18:00.

Du mardi au vendredi 14:00 - 19:00.
Le samedi 11:00 -13:00 et 14:00 -19:00.

ARTISTES INVITÉS


MELANIE BILENKER

Melanie Bilenker est une artiste américaine basée à Philadelphie, en Pennsylvanie. Sa démarche artistique s’appuie sur la ré-interprétation du bijou en cheveux, genre emblématique du bijou dit de sentiment et de deuil dont l’âge d’or remonte à l’époque...

En savoir plus

GEORG DOBLER

Né en 1952 à Creussen près de Bayreuth, en Allemagne, Georg Dobler est l’une des figures les plus éminentes du bijou contemporain international. Professeur à l’université des Sciences et Arts appliqués d’Hildesheim depuis 2002, il vit et travaille...

En savoir plus

SAM THO DUONG

Né à Bien Hoa en 1969 au Vietnam, Sam Tho Duong fuit son pays avec toute sa famile alors qu’il n’est qu’adolescent. Il trouve refuge avec sa famille en Allemagne et s’installe à Pforzheim, capitale historique du bijou, également appelée « la cité de l’or »...

En savoir plus

NICOLA HEIDEMANN

Née à Munich en 1965, Nicola Heidemann est une artiste autodidacte. Dessin, peinture, photographie et dessin font partie de ses mediums de prédilection parallèlement à son activité d’artiste bijoutière. Elle ouvre son premier atelier peu après ses études en 1985...

En savoir plus

MARIKO KUSUMOTO

Née à Kumamoto, au Japon, Mariko Kusumoto grandit dans un temple bouddhiste sur l’île de Kyushu. Elle obtient en 1989 un BFA en peinture et gravure du Musashino Art College de Tokyo puis en 1995 un MFA en gravure de l’Academy of Art University de San Francisco...

En savoir plus

JULIA MARIA KÜNNAP

Julia Maria Künnap est titulaire d’un MFA en art du Bijou de l’Académie estonienne des beaux-arts et d’un diplôme de Konstfack, University College of Arts, Crafts and Design de Stockholm en Suède. Elle vit et travaille à Tallinn, en Estonie. Son travail a déjà été salué et récompensé ...

En savoir plus

MARIE MASSON

Née en 1987, Marie Masson est une artiste française, créatrice « d’objets corporels ». Combinant les techniques de maroquinerie, bijouterie et plumasserie, ses oeuvres revisitent les codes de la parure et se situent à la lisière entre bijou d’artiste, arts décoratifs... 

En savoir plus

MÄRTA MATTSSON

Née en 1982 à Stockholm en Suède, Märta Mattsson étudie d’abord la bijouterie à la HDK School of Design and Crafts de Göteborg. Elle parfait ensuite sa technique à Londres, au Royal College of Art, puis au Hiko Mizuno College of Jewellery de Tokyo et enfin au Rhode...

En savoir plus

ALEJANDRA SOLAR

Née en 1975 à Mexico, Alejandra Solar vit et travaille actuellement au Luxembourg. Après un diplôme de design graphique, elle décide de poursuivre ses études universitaires et de se former à l’art du bijou successivement aux États-Unis, en Espagne et ...

En savoir plus

GISBERT STACH

Né en 1963 en Allemagne à Fribourg-en-Brisgau, Gisbert Stach vit et travaille aujourd’hui à Graefelfing et Munich. Après une formation professionnelle d’orfèvre à la Staatliche Berufsfachschule für Glas und Schmuck, de Kaufbeuren-Neugablonz, il étudie la sculpture et...

En savoir plus

FELIEKE VAN DER LEEST

Née à Emmen, aux Pays Bas en 1968, Felieke van der Leest vit et travaille à Øystese en Norvège depuis 2008. Après avoir suivi une formation initiale de bijouterie à l’école technique de Schoonhoven, elle sort diplômée en design de bijou de la prestigieuse Gerrit...

En savoir plus

MAGALI LAMBERT


Née à Paris en 1982, Magali Lambert est diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2006. Elle vit et travaille à Paris. Au cœur de sa pratique artistique, l’exploration des questions du rapport de l’homme à son environnement, de la coexistence du vivant et du mort. Sa démarche se fonde autour de la ritualisation de diverses matières délaissées. À partir d’histoires d’amour passées, de crânes d’animaux trouvés, d’objets de la vie quotidienne abandonnés, l’artiste crée ses propres collections visuelles symboliques, entre autobiographie et fiction. Son travail est peuplé de présences spectrales qu’elle convoque par le biais de la photographie, du dessin, de la sculpture, de l’écriture et de l’installation.

Elle est nommée membre résidente de la Casa Velasquez, Académie de France à Madrid, pour l’année 2012-2013. Elle a exposé à Lianzhou (Chine), New-York, Madrid, Paris, Arles, Marseille, Porto, Bruxelles. Parmi les plumes ayant écrit sur son travail, on compte notamment celles de Michel Poivert, Fabien Ribéry, Caroline Bénichou, Victor Mazière ou encore Dominique Baqué.

Les éditions h’artpon publient sa première monographie Venus du jamais mort en automne 2018, avec un texte co-écrit par l’artiste et Michel Poivert, ainsi qu’un texte d’Emmanuelle Lambert.

PARTENAIRES